ESPA 13 novembre, la 2e vague est lancée

Suite aux attentats du 13 novembre 2015, Santé publique France a initié en 2016 l’étude ESPA 13 novembre. Une seconde vague d’enquête est lancée à partir du 16 novembre pendant quatre mois. Objectif : apporter un éclairage sur les conséquences à long terme chez les personnes ayant vécu un attentat, en particulier sur le trouble du stress post-traumatique (TSPT).

ESPA 13 novembre, acte 2. Alors qu’une première étude avait été lancée en 2016 par Santé Publique France pour évaluer l’impact sur la santé mentale des personnes impactées par les attentats du 13 novembre 2015 (blessés, témoins, intervenants des forces de l’ordre ou de secours, agents de l’administration et personnes endeuillées), une seconde vague d’enquête est lancée à partir de ce lundi 16 novembre, et ce sur une durée de quatre mois. Alors que les premiers résultats de l’étude ESPA 13 novembre avaient souligné le fort impact psycho-traumatique, et pour certains un non recours aux soins, la seconde étape permettra d’estimer cet impact cinq ans après les attentats, ainsi que pour les personnes ayant déjà participé, son évolution depuis 2016.

« D’après les résultats de la première vague réalisée quelques mois après les attentats, près de 37 % des civils ayant répondu souffraient d’un stress post traumatique. Certains n’avaient pas recours aux soins, notamment les témoins. Avec cette deuxième vague, nous pourrons voir si le recours aux soins a été plus important avec le temps et nous pourrons décrire l’évolution de leur santé mentale. Ceci chez les civils, mais également les intervenants », explique le Dr Philippe Pirard, médecin épidémiologiste, coordonnateur de l’étude ESPA 13 novembre.

Comment faire pour participer à la seconde vague ESPA 13 novembre ? Le questionnaire est disponible en ligne sur le portail de Santé publique France (https://www.santepubliquefrance.fr/espa2). Il peut être rempli en plusieurs fois, et nécessiter 20 à 45 minutes pour être complété. Un dispositif de soutien psychologique par téléphone est mis à disposition des personnes en ayant besoin lors de leur réponse au questionnaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share
X