Changement d’heure : attention à la visibilité !

La prévention des risques routiers est d’autant plus d’actualité avec le changement d’heure qui a eu lieu ce week-end. C’est pourquoi la MMA a organisé vendredi 23 octobre une action de prévention. Objectif : montrer qu’un usager équipé d’un dispositif dédié à améliorer sa visibilité gagne considérablement en sécurité.

Trois crash-tests inédits organisés à Paris le dernier vendredi du mois d’octobre avant le changement d’heure. C’est l’action mise en place par la MMA le 23 octobre dernier. Objectif : mettre en scène un accident entre une voiture roulant à 50 km/h et un piéton, un usager de trottinette électrique et un cycliste. La cause de chaque choc ? Le manque de visibilité de l’usager. En effet selon l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), le passage à l’heure d’hiver est marqué chaque année par une hausse des accidents de la route de près de 50 % entre 17h et 19h, et de 18 % entre 7h et 9h. De plus, près de la moitié des piétons tués chaque année le sont de novembre à février. Un risque d’autant plus important cette année avec le nombre grandissant des déplacements à pied, à vélo ou à trottinette depuis la sortie du confinement. A titre d’exemple, la mortalité des cyclistes a fortement augmenté, avec 37 tués en septembre, soit 15 de plus par rapport à l’année dernière. A travers son action de prévention organisée autour des crash-tests, la MMA met en évidence qu’un bon équipement améliore considérablement la visibilité.

Sans aucun équipement rétroréfléchissant, les piétons et les cyclistes ne sont visibles qu’à 30 mètres, alors qu’ils sont visibles à plus de 150 mètres lorsqu’ils en sont équipés. Or, pour un automobiliste, la distance d’arrêt est au minimum de 25 mètres pour une vitesse de 50 km/h

Cécile Lechère, en charge de la prévention des risques routiers chez MMA

Cette action de prévention est l’occasion de rappeler quelques gestes simples permettant à tous les usagers de la route – et notamment aux piétons, cyclistes et utilisateurs de trottinettes – de se rendre visible : porter des vêtements de couleurs claires, porter des équipements rétroréfléchissants ; et lorsque vous êtes à vélo ou à trottinette, porter un gilet haute visibilité, allumer ses feux, et disposer de catadioptres à l’avant et à l’arrière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share
X