Que sait-on du pompier volontaire à l’origine des feux dans l’Hérault ?

Interpellé cette semaine, le sapeur-pompier volontaire a reconnu jeudi 28 juillet avoir déclenché plusieurs feux dans l’Hérault (34) ces dernières semaines. Âgé de 36 ans et élu de son village, l’homme serait à l’origine de plusieurs départs d’incendie survenus dans la région depuis trois ans.

Un soldat du feu responsable des incendies de l’Hérault. Jeudi 28 juillet, le sapeur-pompier volontaire a reconnu avoir déclenché plusieurs des feux qui frappaient la région depuis le mois de mai. Notamment les ceux du 22 mai 2022 sur la commune de Saint-Privat, du 21 juillet près de Saint-Jean-de-la-Blaquière et des quatre départs de feu de la nuit du 26 au 27 juillet sur la commune de Saint-Jean-de-la-Blaquière. L’homme de 36 ans a été arrêté grâce à la vigilance de témoins. Ces derniers ont indiqué à la police avoir vu des véhicules rouler à vive allure, feux éteints, à proximité du déclenchement d’un incendie.

Un sapeur forestier pyromane

L’homme arrêté était sapeur-pompier volontaire et sapeur-forestier depuis une vingtaine d’années. Il était également élu adjoint de son village Saint-Jean-de-la-Blaquière, dans l’Hérault. Dans une interview accordée au « Journal toulousain », le soldat du feu évoquait son activité qu’il qualifiait de « métier de passion ». « Lorsque l’on est appelé sur un départ de feu, il y a la peur, bien sûr, mais nous sommes surtout guidés par l’adrénaline et l’envie de sauver notre nature », a-t-il déclaré dans cet entretien.

Quelle sanction ?

Le suspect sera présenté au juge d’instruction après 48 heures de garde à vue. Le parquet demandera l’ouverture d’une information judiciaire pour « destructions de forêts, lande, maquis ou plantations d’autrui intervenues dans des conditions de nature à exposer les personnes à un dommage corporel ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share
X