Une bouffée d’air pur pour les soignants

Les systèmes de filtration de l’air ont vu le jour à la fin de la Seconde Guerre mondiale, principalement dans un but nucléaire. Par la suite, ils ont été développés afin d’assainir l’environnement contre la pollution, les moisissures ou les odeurs. Sur ce marché, deux technologies se distinguent.

Comment purifier l’air dans les véhicules de secours ? Avec l’arrivée de l’épidémie de Covid-19, les systèmes de filtration sont au centre des attentions puisqu’ils doivent permettre d’éviter les contaminations bactériologiques et enrayer la propagation du virus. Il existe à l’heure actuelle deux types d’appareils de purification de l’air : les procédés de piégeage (filtration particulaire, filtration électrostatique) et les procédés destructifs (photocatalyse à base d’oxyde de titane TiO2, plasma froid, ozonation). 

La filtration particulaire

Webasto propose depuis 2020, un système de filtration particulaire reposant sur des filtres HEPA H14 (High-efficiency particulate air filter). Très plébiscité en milieu hospitalier, ce type de filtration permet de retenir plus de 99,995 % des bactéries, virus, poussières respirables et autres spores contenues dans l’air. Lancée en 2020 pour répondre aux besoins grandissant durant l’épidémie de Covid-19, la solution Webasto a été développée en seulement quatre mois sur leur site italien de Molinella dans la région de Bologne. 

Ce mode de filtration permet de décontaminer entre trois et dix mètres cubes d’air ambiant par minute. Les filtres ont une durée de vie moyenne de six mois et sont dotés d’un voyant lumineux indiquant leur état de remplissage. Lors de son remplacement, le filtre est fermé hermétiquement par un couvercle, empêchant toute contamination extérieure. La manipulation est ainsi réalisable avec des vêtements de protection habituels. Pratique et compact, le système placé dans un coin de l’ambulance est sans danger – contrairement au traitement par rayonnement – pour les ambulanciers présents dans le véhicule de secours, permettant son utilisation durant le service. 

En France, ce système a d’ailleurs convaincu le carrossier TIB qui s’est associé avec Webasto afin d’équiper ses véhicules. Des services d’ambulances se sont également équipés en dehors de nos frontières. « Nous avons opté pour l’installation des filtres à air HEPA de Webasto afin de protéger au mieux toutes les personnes voyageant dans nos véhicules. Et en terme de fonctionnement, le son est comparable à celui d’un sèche-cheveux, presque monotone et apaisant », explique Ilka Größer, responsable des ambulances Größer à Stahnsdorf, près de Potsdam, service qui transporte des patients immunodéprimés.

Webasto France

  • Date de création : 1995
  • Statut juridique : SAS
  • Effectifs : 35
  • Chiffre d’affaires : 12 467 827 €

Désinfecter l’air et les surfaces

Autre système : la génération de plasma froid d’oxygène, proposée notamment par l’entreprise française Nouvel’R. Grâce à cette technologie, les pathogènes tels que les virus, bactéries et moisissures sont inactivés (oxydation de la paroi cellulaire) et les odeurs sont détruites (rupture des chaînes carbonées). Le plasma est généré par l ‘interaction entre l’oxygène présent dans l’air, le catalyseur (dioxyde de titane) et deux longueurs d’ondes distinctes d’UV-C à l’intérieur des appareils.

Le plasma généré dans les appareils est libéré dans les espaces à sécuriser. Il est actif dans l’air mais également sur les surfaces exposées. Présente depuis plus de 15 ans sur le marché, l’entreprise Nouvel’R distribue entre autres la technologie AirSteril. Cette technologie permet une désinfection de l’air ainsi que des surfaces, en continu (24/7), en présence humaine, sans diffusion de produits d’aucune sorte dans l’habitacle. Elle permet un abattement considérable de la charge en pathogènes (2,2 log immédiatement sur Coronavirus dans l’air).

Plusieurs services de secours ont déjà équipé leurs véhicules, à l’image des marins-pompiers de Marseille (BMPM) ou des sapeurs-pompiers de Monaco. Cette technologie fonctionne en présence humaine, sans aucun risque pour les occupants du véhicule, de façon silencieuse et permet de limiter les risques de contaminations croisées entre patients et personnels.

Nouvel’r

  • Date de création : 2007
  • Statut juridique : SARL
  • Effectifs : 2
  • Chiffre d’affaires : 600 000 €

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share
X