Plus de 5 700 lits d’hospitalisation fermés en 2020

Plus de 5 700 lits d’hospitalisation complète ont été fermés en 2020 dans les établissements de santé français selon une étude du ministère de la Santé publiée ce mercredi 29 septembre.

Si changer de lit guérit la fièvre, comme le disait le physicien Thomas Fuller, qu’en est-il alors de leur fermeture ? Selon une étude du ministère de la Santé parue ce mercredi 29 septembre, la crise sanitaire n’a pas interrompu la réduction des capacités hospitalières, mais l’aurait même accéléré. En 2020, le nombre de lits en état d’accueillir des patients a continué de reculer. Les 2 983 établissements de santé encore ouverts fin 2020 disposaient de 386 835 lits d’hospitalisation complète fin 2020, soit 5 758 de moins en un an, comparé au dernier bilan pour l’année 2019.

En 2020, 1 342 hôpitaux publics, 667 établissements privés à but non lucratif et 974 cliniques privées composent le paysage hospitalier français. Au total, le nombre de sites géographiques répertoriés a continué de diminuer. 25 établissements publics et privés ont fermé l’an dernier, indique la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees).

À rebours des capacités d’accueil totales en hospitalisation complète, le nombre de lits de soins critiques (réanimation, soins intensifs et surveillance continue), très sollicités pendant l’épidémie de Covid-19, a augmenté de 3,6 % entre fin 2019 et fin 2020. La capacité d’accueil en réanimation a augmenté de 14,5 %. Quant aux hospitalisations à domicile, la Drees note une augmentation plus forte que toutes les années précédentes (+10,8 %, après une hausse de 6,2 % en 2019). Celles-ci représentent 7 % des capacités de l’hospitalisation complète en court et moyen séjour (hors psychiatrie), contre 2,1 % en 2006.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share
X