Feu en Gironde : les renforts européens arrivent

Annoncé en journée par Emmanuel Macron, des renforts importants venus de toute l’Europe sont arrivés jeudi 11 août au soir pour épauler les pompiers de Gironde.

La lutte contre les flammes continue. Depuis le mardi 9 août, le feu ravage la Gironde : 7 400 hectares partis en fumée et 10 000 personnes évacuées. « Le feu s’est élargi de tous les côtés et avec la hausse des températures, on a un feu qui a explosé à certains endroits », a expliqué mercredi le directeur départemental des pompiers de la Gironde, Marc Vermeulen. Venus des quatre coins de l’Europe, des renforts sont arrivés jeudi soir pour aider la France face à ces incendies.

Solidarité européenne

« 361 sapeurs-pompiers et 101 véhicules de différents pays vont arriver en France », a annoncé Martin Guespereau, préfet délégué à la défense et à la sécurité pour la région Nouvelle-Aquitaine. Les premiers équipages allemands étaient déjà là ce jeudi en fin d’après-midi. Dans la soirée, 77 agents et 14 véhicules sont arrivés de Roumanie. Enfin, ce vendredi, 146 personnels et 49 véhicules sont attendus en provenance de Pologne, et 73 agents pour 14 véhicules viendront d’Autriche. Deux Canadairs grecs et 22 pompiers sont déjà en France, ils doivent être accompagnés de deux bombardiers d’eau italiens ce vendredi. Des soldats du feu européens qui s’ajoutent aux 1 100 pompiers de Gironde, des Landes et sept autres départements français déjà sur le front. Emmanuel Macron a salué sur Twitter la solidarité européenne dans cette lutte.

La Pologne a annoncé qu’elle allait envoyer 146 sapeurs-pompiers pour combattre les incendies dans le Sud, qui devraient arriver vendredi midi selon l’Élysée. L’Allemagne envoie 64 pompiers et 24 véhicules prévus dès jeudi soir. La Commission européenne a également annoncé ce jeudi l’envoi vers la France de quatre avions de la flotte de l’Union européenne, depuis la Grèce et la Suède.

Un été en feu

Après un mois de juillet éprouvant, des milliers de pompiers s’acharnent toujours contre de nouveaux brasiers dans des forêts complètement desséchées par les vagues de chaleur et le manque historique de pluie d’un été qui restera dans les annales. Avant la tombée de la nuit mercredi, six autres feux importants étaient en cours sur le territoire, dans le Jura, la Drôme, la Lozère et l’Aveyron. Si les deux feux ayant brûlé plus de 1 500 hectares depuis lundi dans le Maine-et-Loire ont été fixés jeudi matin, ce sont toujours d’innombrables départs de feux plus petits qui subsistent chaque jour. En tout, près de 60 000 hectares ont brûlé en France depuis le début de l’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share
X