Anticiper les catastrophes avec CHAOS

Développé par Medicalem, CHAOS est un serious game sur la gestion des crises et des catastrophes.

Dans un monde confronté aux crises sanitaires, aux risques d’attentats, aux catastrophes naturelles ou industrielles, une question se pose : comment les anticiper ? Développé par Medicalem, le serious game CHAOS a été imaginé, conçu et testé par des professionnels, régulièrement confrontés à ces problématiques, référents dans la gestion de crises et dans la formation. Immersif, évolutif et collaboratif, ce jeu s’appuie sur des événements réalistes et permet de simuler le déroulement d’évènements critiques dans lequel le joueur collabore simultanément avec d’autres intervenants pour résoudre la crise.

Le jeu CHAOS s’appuie sur des mises en situation réalistes et immersives ®Medicalem

Des scénarios réalistes

CHAOS est un jeu de gestion dans lequel un scénario de crise, réalisé en 3D, simule des conditions multi-factorielles et des situations complexes qui exigent des décisions rapides et cohérentes. En fonction, le jeu va s’adapter en faisant évoluer le pronostic des victimes et en intégrant l’arrivée de nouveaux événements. Chaque scénario quel qu’il soit (attentat, catastrophe naturelle ou industrielle, accident routier) comprend la mise en contexte immersive, l’arrivée de l’évènement, le déroulement du jeu avec la multiplication de choix et de décisions, et enfin le débriefing avec l’exploitation de toutes les données recueillies pendant la partie.

Une formation pour tous

Le serious game CHAOS s’adresse aussi bien :

  • aux centres de formation devant enseigner l’organisation des secours en cas de situations sanitaires exceptionnelles ou de gestion d’une crise majeure à leurs étudiants (centres de simulation, CESU, facultés ou écoles de professions de santé) ;
  • aux professionnels en exercice ou aux experts permettant d’une part l’acculturation groupée à la gestion de crise, et d’autre part, la confrontation à des événements inédits ou imaginés (SAMU, SMUR, SDIS, forces de sécurité, Défense) ;
  • aux services de l’Etat qui doivent préparer leurs personnels à des événements exceptionnels tels que les Jeux Olympiques, le risque d’attentat, les catastrophes climatiques (préfectures, ARS, ministères) ;
  • aux communes et collectivités territoriales qui gèrent un PCS (Plan Communal de Sauvegarde).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share
X