Congrès des Pompiers 2021 : le discours du président Macron

Le président de la République, Emmanuel Macron, s’est déplacé le samedi 16 octobre 2021 à Marseille pour faire une allocution lors du 127e congrès des pompiers.

Traditionnellement, le président de la République française se rend, au moins une fois pendant son mandat, au congrès national de la fédération des sapeurs-pompiers de France. Emmanuel Macron, qui avait prévu de se rendre à Marseille en 2020, s’est plié à cette tradition lors de l’édition 2021 de Marseille.

Le samedi 16 octobre, il s’est exprimé vers 12h30.

Emmanuel Macron a salué la réélection de Grégory Allione au poste de président de la FNSPF ainsi que l’engagement des sapeurs-pompiers dans les actes du quotidien et lors des catastrophes majeures. Le président est revenu sur deux sujets d’actualité : le projet de loi Matras et le numéro unique des secours.

Le président a salué les avancées portées par le projet de loi Matras.

Premier sujet : les carences ambulancières. 

Nos concitoyens ne le savent pas toujours, en tout cas pas assez, mais les sapeurs-pompiers sont souvent, trop souvent, sollicités par les services hospitaliers d’urgence pour assurer le transport de malades quand aucune ambulance privée n’est disponible. C’est une réalité qui est aussi la conséquence de difficultés d’organisation de nos soins sur le territoire. Parce que vous êtes des femmes et des hommes de devoir, vous assurez la mission, toujours, même quand aucun caractère d’urgence n’est établi. Le problème, c’est que cette situation réduit vos capacités d’action en cas de catastrophe : quand 80 % des missions sont consacrées au secours des personnes, c’est moins de temps pour agir contre les urgences absolues, comme les accidents graves, les feux, les catastrophes naturelles ou technologiques. Le problème, c’est aussi que cette mission n’est pas rémunérée à hauteur de ce qu’elle coûte aux Services départementaux d’incendie et de secours. 

Nous avons donc décidé de regarder le sujet en face. 

D’abord et avant toute chose, c’est un des éléments importants de la réorganisation de notre offre de santé sur le territoire. Sujet profond qui a été abordé par le Ségur, qui n’est pas qu’un sujet hospitalier, nous le savons, mais qui est celui de la réorganisation de notre offre de santé, des réponses d’urgence en ville et à l’hôpital. Le ministre poursuit les travaux, territoire par territoire, et je veux là aussi vraiment saluer nos élus. Nous sommes en train d’améliorer les choses pour répondre évidemment à cette demande et cette pression, car c’est la désorganisation qui crée les phénomènes que j’évoquais. 

[…]

Ensuite, le texte de loi fait en sorte que les sapeurs-pompiers soient justement rémunérés pour cette mission. Je vous annonce ce matin que le remboursement des carences sera significativement rehaussé : il est actuellement de 124 euros, il ira jusqu’à au moins 200 euros. Cette revalorisation ne sera pas la seule réponse : l’objectif est aussi que le nombre de carences se réduise en mettant en œuvre une réforme de la garde ambulancière. Cette réforme a été préparée par le Gouvernement en lien avec la profession des transporteurs sanitaires. Elle doit maintenant être concertée avec les départements et vos structures départementales. Elle s’appliquera partout avant l’été prochain. 

Emmanuel Macron

Sur la question du regroupement des numéros d’urgence, le président de la République a annoncé une expérimentation à grande échelle.

Faut-il regrouper tous les numéros d’urgence pour davantage d’efficacité comme beaucoup de nos voisins ? Si oui, comment l’organiser ?

J’ai écouté chacun avec beaucoup de respect et je le dis aussi parce que notre volonté est d’avoir une France unie, d’avoir des sapeurs-pompiers, des soignants, des urgentistes qui travaillent main dans la main pour l’efficacité de nos territoires. Et notre seul objectif est l’amélioration de la prise en charge des victimes. Ensemble. « Rouges » et « Blancs », si vous m’autorisez cette formule. Pour trancher les débats qui durent depuis des années autour de la bonne organisation, et je le dis parce qu’on sait les désaccords et j’ai beaucoup de respect pour toutes celles et ceux qui, avec la même foi, le même engagement, portent ces messages. Je crois que la loi permet une avancée majeure en ce qu’elle permet d’avancer sur le chemin du pragmatisme, c’est-à-dire utiliser cette voie qui a fait l’unanimité, celle de l’expérimentation. 

Concrètement, seront mises en place dans une zone de défense – en quelque sorte une grande région qui correspond au commandement ainsi défini- dès l’année prochaine trois types de plateformes regroupant selon diverses modalités numéro d’urgence et permanence des soins. 

Emmanuel Macron

Le président a aussi rappelé que

le troisième pilier de notre modèle de sécurité civile pour demain : ce sont les citoyennes et les citoyens.

Le discours du président est à revoir ci-dessous et peut être téléchargé ici.

Une réflexion sur “Congrès des Pompiers 2021 : le discours du président Macron

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share
X