Panne des numéros d’urgence : de nouvelles mesures !

Le 2 juin dernier, une défaillance sur le réseau de la société Orange avait entrainé l’impossibilité de joindre les secours via les numéros d’urgence dans certains territoires. Face à cette crise temporaire mais aux graves conséquences pour la survie de nos concitoyens, le Gouvernement n’a pas tardé à réagir.

Suite à la panne de juin dernier, et à l’identification de sa cause – une défaillance technique sur le réseau de l’opérateur Orange – le Gouvernement a commandé un rapport d’expertise (téléchargeable ici). Suite à sa publication, plusieurs mesures ont été prises pour éviter à l’avenir qu’un tel incident se reproduise. Ainsi, le Gouvernement entend mettre en œuvre, dans un délai de 3 à 6 mois, des mesures de trois types :

  • adapter le cadre légal, contractuel et technique,
  • se préparer à faire face de façon efficace et rapide à ce type de crises,
  • prévenir de nouvelles pannes. 

Le suivi et la mise en oeuvre de ces mesures sera assuré par une task-force interministérielle composée du ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance, du ministère de l’Intérieur et du ministère de la Santé et des Solidarités. Une adaptation du cadre législatif en vigueur sera discutée dans les prochaines semaines au Sénat, dans le cadre de la proposition de loi du député Fabien Matras. Par ailleurs, le Gouvernement a saisi l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse) à la fin du mois de juillet 2021 en lui transmettant les conclusions du rapport. L’Arcep appréciera le bon respect par l’opérateur Orange de ses obligations règlementaires en vigueur et, en particulier, de toutes les mesures appropriées pour garantir l’intégrité de ses réseaux, garantir la continuité de ses services et assurer l’alerte des pouvoir publics en cas de défaillance. Un exercice de crise sera organisé en 2022 afin de vérifier l’amélioration de la résilience de l’acheminement des communications d’urgence et de la dimension relative à la gestion de la crise.

Source : Ministère de l’Economie.

Sylvain Ley

Journaliste professionnel, il est spécialisé depuis plus de 15 ans dans le domaine de la sécurité civile et de la gestion des risques. Ancien sapeur-pompier volontaire, il a notamment travaillé pour les rédactions de Sapeurs-pompiers de France et de Sécurité civile et industrielle. Egalement auteur du livre Pompiers d’entreprise (Ed° France Sélection), il assure la rédaction en chef de la revue Allo Dix-Huit (Brigade de sapeurs-pompiers de Paris) pendant cinq ans et est parallèlement officier de réserve au Bureau communication.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share
X