Séisme en Haïti – L’aide associative humanitaire en renfort

Samedi 14 août 2021, la terre tremble en Haïti. Un séisme d’une magnitude de 7,2 ravage particulièrement le sud du territoire.

Aide à l’accouchement d’une femme dont le bébé se présentait par le siège. (c) PUI

Plus de 2200 morts, des centaines de disparus et plus de 12 000 blessés sont comptabilisés suite à ce séisme, qui malheureusement, sonne comme une rengaine dans cette partie du monde. L’intervention des forces de secours nationales et internationales, pour tenter de retrouver des personnes vivantes, débute rapidement et s’installe dans la longueur. Une aide humanitaire pour les quelques 600 000 personnes directement impactées s’avère rapidement nécessaire. C’est dans ce cadre que se met en place notamment le mécanisme de protection civile de l’Union européenne, ainsi des missions associatives humanitaires de secours. Pompiers de l’urgence internationale, aux côtés de Aides actions internationales pompiers et Pompiers missions humanitaires, partent ainsi prêter main forte aux Haïtiens.

Une première équipe s’envole dès le mercredi 18 août afin de réceptionner le matériel envoyé sur place. Les autres membres arriveront le lundi suivant pour renforcer les effectifs constitués de médecins, infirmiers, spécialistes USAR (de recherche et de sauvetage) et en potabilisation ainsi qu’un télépilote de drones.

Après deux semaines sur place, les pompiers humanitaires sont rentrés en France début septembre. Leurs principales missions ont été les suivantes :

• Installation d’un centre médical à Dory où sont recensés plus de 12 000 blessés : l’équipe a réalisé de 110 à 120 consultations et soins par jour, en étroite collaboration avec l’OMS (Organisation mondiale de la santé) et l’OPS (Organisation panaméricaine de la santé).

• Mise en place d’une équipe médicale mobile pour desservir les villages alentours dans un rayon de 10 km.

• Installation d’une station de potabilisation pour les villages de montagne les plus reculés : l’équipe a produit plus de 10 000 litres d’eau potable pour la population dans le besoin.

• Missions collatérales de déblaiement : l’équipe a aidé à sécuriser certaines habitations et à dégager des biens enfouis sous les gravats, indispensables dans le quotidien de ses habitants.

Mise en place d’un système de potabilisation de l’eau. (c) PUI

Sylvain Ley

Journaliste professionnel, il est spécialisé depuis plus de 15 ans dans le domaine de la sécurité civile et de la gestion des risques. Ancien sapeur-pompier volontaire, il a notamment travaillé pour les rédactions de Sapeurs-pompiers de France et de Sécurité civile et industrielle. Egalement auteur du livre Pompiers d’entreprise (Ed° France Sélection), il assure la rédaction en chef de la revue Allo Dix-Huit (Brigade de sapeurs-pompiers de Paris) pendant cinq ans et est parallèlement officier de réserve au Bureau communication.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share
X