Morts pour la République

Dans la nuit du 26 au 27 mai 2021, les députés ont adopté à l’unanimité en première lecture la création d’un statut de « mort pour le service de la République » pour les agents publics morts « dans des circonstances exceptionnelles ». Ce statut s’intègre de l’examen de proposition de la Loi Matras, qui entend consolider le modèle de sécurité civile français. Il concernera notamment l’ensemble des soignants décédés pendant la crise sanitaire du Covid-19.

Dans cette lancée, le statut de « pupilles de la République » voit le jour et ouvre une série de droits pour les enfants des agents publics morts en accomplissant des actes de bravoure ou dans des « situations exceptionnelles » ou présentant une dangerosité particulière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share
X