Crise et isolement

En juin 2020, les Petits Frères des Pauvres publiaient un rapport consacré aux effets du premier confinement sur les personnes âgées. A cette date, le rapport révélait que 720 000 personnes âgées n’avaient eu aucun contact avec leur famille durant le confinement ou encore que 650 000 personnes âgées n’avaient trouvé personne à qui parler. 10 mois plus tard, ce nouveau rapport présente des données complètes sur le vécu par les aînés durant ces derniers mois. C’est notamment le manque de contact physique qui ressort principalement comme le plus grand mal-être des personnes âgées. Ne plus s’embrasser, se serrer la main sont des actes quotidiens très mal vécus. Pour les plus précaires, le confinement est source d’une importante souffrance psychique et exacerbe une précarité financière déjà existante, analyse le rapport.

10 enseignements sont tirés de ce document :

– Enseignement n°1
Loin d’être une parenthèse, la crise aura des répercussions notables à court, moyen et long-terme.
– Enseignement n°2
Les facteurs socio-économiques et les modes d’habitat ont fortement influencé le vécu de la crise.
– Enseignement n°3
Une vision très négative de la vieillesse.
– Enseignement n°4
La santé psychique est peu prise en compte dans le parcours de soin.
– Enseignement n°5
Conditions de vie, maintien du lien social et vulnérabilités ont un impact fort sur l’émergence d’une fracture intragénérationnelle articulée autour de 4 grandes familles : les fragilisés, les résignés, les résilients, les engagés.
– Enseignement n°6
La crise crée un risque de fracture intergénérationnelle.
– Enseignement n°7
Si les solidarités citoyennes ont été manifestes pendant le premier confinement, leur pérennité n’est pas acquise et doit être soutenue.
– Enseignement n°8
La socialisation est essentielle dans le quotidien des personnes âgées.
– Enseignement n°9
Le lien à distance ne peut pas remplacer le lien social dans la vie réelle.
– Enseignement n°10
Un lien social déterminé par la fréquence des contacts.

Accédez au rapport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share
X