Innovation secours : Atraksis va lancer un lab

Créée en 2017 par des officiers de sapeurs-pompiers afin de favoriser l’innovation, la transformation numérique et la diversité des profils au sein des services de secours, l’association Atraksis va lancer prochainement un lab secours. Une initiative et une expérimentation qui s’inscrivent dans une démarche d’accélération de l’innovation pour l’écosystème incendie-secours.

Mettre en place une stratégie d’innovation adaptée à la réalité des services d’incendie et de secours. C’est l’objectif d’Atraksis dont le postulat de départ est simple : les nouvelles technologies nécessitent de plus en plus d’expertises pour être appréhendées. Il apparait ainsi nécessaire d’agréger les capacités et les expériences des services de secours. Dans cette optique, l’association souhaite créer un « lab secours » dont l’expertise et la raison d’être seraient l’accompagnement et l’accès à des conditions favorables à l’aboutissement d’un projet. Cette structure serait nourrie et portée par l’ensemble des acteurs de terrain, et pilotée par un acteur unique, en charge de la centralisation et de l’animation. Aussi, une coopération étroite entre opérationnels et industriels dans la phase d’expérimentation permettrait d’accélérer le développement de solutions innovantes, et d’éviter toute rupture de création de valeur sur le territoire national.

Les objectifs du « lab secours » seront :

● d’accélérer et accompagner le développement de projets innovants ;
● de centraliser les thématiques tout en décentralisant les expérimentations ;
● de mutualiser et optimiser les ressources ;
● de dynamiser un écosystème composé d’acteurs variés ;
● de favoriser l’intrapreneuriat ;
● de mieux répartir la valeur créée ;
● de faciliter la diffusion et le partage des meilleurs projets.

Pour piloter, développer et mettre en oeuvre cette stratégie globale d’innovation dédiée à l’écosystème incendie-secours, Atraksis recommande la création d’une structure dédiée qui offrirait aux acteurs du secours les conditions propices en fédérant les énergies, et en partageant les expériences et les ressources. Cette structure qui jouerait notamment un rôle pour faciliter la co-construction avec les acteurs de la filière industrielle, serait garante de la cohérence de la stratégie d’innovation au plan national. Elle en définirait la doctrine et coordonnerait ses moyens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share
X