COVID-19 : Déploiement d’un hôpital mobile à Bayonne

Ce lundi 9 novembre, l’hôpital mobile du Centre de Réponse à la Catastrophe (CRC) est déployé à Bayonne (64) à proximité du Centre Hospitalier de la Côte Basque (CHCB) pour prendre en charge des malades de la Covid-19 nécessitant une hospitalisation.

Le CHCB voit ses capacités d’hospitalisation augmenter grâce à l’installation de l’Unité Mobile Polyvalente Europe Occitanie (UMPEO) du CRC. L’UMPEO est actuellement unique en Europe. C’est le fruit des travaux du CRC, « un groupement de bonnes volontés » comme l’explique le Pr Vincent Boune, chef de service du SAMU 31 du CHU de Toulouse réunissant des acteurs pluridisciplinaires:

  • la préfecture de la Région Occitanie et de la Haute-Garonne;
  • l’Agence régionale de santé;
  • le CHU de Toulouse (en particulier le SAMU 31);
  • le Service départemental d’incendie et de secours de la Haute- Garonne (SDIS 31);
  • l’Université Toulouse III- Paul Sabatier;
  • l’Institut toulousain de Simulation en santé (ItSims).

« L’UMPEO un projet qui a débuté il y a trois ans, explique le Pr Vincent Boune, chef de service du SAMU 31, au sein du centre de réponse à la catastrophe (CRC), grâce à un financement européen Intereg POCTEFA. » Ces trois ans de travail sur un module polyvalent permettant de disposer d’un Poste médical avancé (PMA) et/ou d’un Poste de commandement (PC) aboutissent aujourd’hui à ce déploiement à Bayonne pour renforcer les capacités de réponse de l’hôpital.

Notre hôpital mobile, a vocation à améliorer la réponse et le soin à la population en cas de catastrophe sur le pourtour de la chaîne pyrénéenne. C’est un concentré de technologie au service de l’urgence médicale et de l’entraide ! Notre initiative prend aujourd’hui tout son sens dans ce contexte épidémique avec le déploiement de l’UMPEO à Bayonne et nous sommes honorés de pouvoir aider nos amis et confrères bayonnais.

Pr Vincent Boune

L’UMPEO en détail

L’UMPEO a été conçu par l’entreprise française Cegelec Défense, à l’initiative des équipes d’urgences et du SAMU 31 du CHU de Toulouse. Ancien poste de commandement de l’armée de l’air, il a deux usages principaux :

  • Poste médical avancé, l’hôpital mobile est destiné à recevoir jusqu’à 18 patients – dont 8 en urgence absolue et jusqu’à 10 en urgence relative;
  • Il a également vocation à faire fonction de poste de commandement à l’usage des autorités.

L’UMPEO est doté :

  • d’une distribution d’énergie électrique,
  • d’une distribution réseau (informatique et électrique)
  • d’un pré-aménagement destiné à accueillir 18 brancards catastrophes ainsi que tout le matériel nécessaire à son déploiement (batteries, eau, gaz à usage médical, équipement médical).

Il contient notamment tout le matériel nécessaire à la prise en charge des malades graves (pousses seringues électriques, scopes, aspirations, respirateurs, bouteilles d’oxygène B5, appareil d’échographie).

Replié, l’UMPEO se présente sous l’aspect d’un abri technique mobile de six mètres de longueur, pesant 10 tonnes. Il possède sur une de ses faces latérales, un système de déploiement. Quatre personnes sont nécessaires pour le déployer, en 45 minutes. Il propose alors une surface utile minimum de 66,39 m2.

A propos du financement

POCTEFA est l’acronyme du Programme Interreg V-A Espagne-France-Andorre. C’est un programme européen de coopération transfrontalière créé afin de promouvoir le développement durable des territoires frontaliers des trois pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share
X