Secouriste Magazine n°35 est disponible

Le numéro 35 de Secouriste Magazine est à présent disponible en version papier et numérique.

Sommaire

DÉCRYPTAGE

Actus :

  • Toute l’actualité et les rendez-vous du secourisme

Médias :

  • Livres, bandes dessinées, Web, courrier des lecteurs

Pour ou contre :

  • Faut-il spécifier les agréments ?

Enquête :

  • Grande Cause nationale : les gestes qui sauvent

Interview :

  • Gabriel Foisel, cdt de l’UIISC 7 en mission à Haïti

PROFESSION SECOURISTE

Une garde avec :

  • Assistance-Urgence La Malouine

Secouristes du monde :

  • PEI avec les Fréro Delavega au Pérou

Portrait :

  • Lucas Dalier (JSP) et Louis Asselin (SNSM)

Focus :

  • Verdun, Terre de Santé
  • 18es Journées Sapeurs-pompiers et psychologie
  • Secours Expo, 3e édition : les nouveautés

Formation :

  • Les premiers secours pour les malentendants

CAHIER DES EXPERTS

Un geste à la loupe :

  • L’utilisation d’un extincteur

Au-delà du référentiel :

  • L’intoxication aux fumées, par le Dr Nicolas Juzan

Psychologie :

  • L’impact psychologique des attentats

Juridique :

  • DPS, des responsabilités claires, par Maître Jean-Paul Cordier

ÉQUIPEMENT

Innovations :

  • L’actualité du matériel de secours

Dossier :

  • Sécurité incendie, un enfer réglementaire ?

Zoom :

  • UMS : une solution pour la géolocalisation
  • SPASMe : le drone secouriste

Abonnement

Petites annonces / Carnet d’adresses / Bonus Web

Éditorial

Dans l’œil du cyclone

Au Palais du Luxembourg, le dossier « secours à personne » est sur le dessus de la pile… Les sénateurs n’hésitent plus à évoquer jusque dans le titre de leur rapport* paru le 12 octobre dernier « une réforme en souffrance ». Le pouvoir régalien pourrait donc bien reprendre la main sur un dossier trop longtemps laissé en déshérence et à la bonne interprétation des multiples corporations qui composent le secours en France, lesquels – dixit les rapporteurs – « ne coopèrent guère », sauf « dans les colloques ». Il semble que tout puisse désormais être reconsidéré, y compris la sectorisation respective des SDIS, des Samu et des ambulanciers privés… Et les sénateurs de proposer la création d’une autorité rattachée au Premier ministre pour suivre l’application d’un éventuel nouveau référentiel.

Autre pavé dans la mare : l’autorisation pour les sapeurs-pompiers d’intervenir à deux dans le cadre du transport sanitaire. Enfin, entre autres propositions susceptibles d’attiser la flamme, la mutualisation des moyens héliportés et la généralisation des plates-formes communes, mesures jugées indispensables à la fois pour des raisons budgétaires et pour des raisons d’efficacité.

Des propositions « décomplexées » donc, qui ne manqueront pas de raviver les tensions dans cet univers perclus de guerres intestines plus ou moins larvées. Au risque d’enfoncer des portes ouvertes, rappelons malgré tout qu’au-delà des corporatismes, ces arbitrages doivent surtout permettre d’optimiser la prise en charge des victimes ou des patients – selon le vocable que l’on préférera employer –, et ce de façon égalitaire sur l’ensemble du territoire.

Nicolas Lefebvre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share
X