Secouriste Magazine n°30 est disponible

Le numéro 30 de Secouriste Magazine est à présent disponible en version papier et numérique.

Sommaire

DÉCRYPTAGE

Actus :

  • Toute l’actualité et les rendez-vous du secourisme

Médias :

  • Livres, bandes dessinées, courrier des lecteurs

Un an de sondages :

  • Avec Secouristemagazine.com

Salon Secours Expo 2016

CAHIER SPÉCIAL : Attentats de Paris du 13 novembre 2015

Enquête

  • Quand la réalité rattrape la fiction
  • Comprendre et s’adapter
  • Une véritable médecine de guerre
  • Le renfort des associations
  • Un premier bilan

Interview :

  • Henri Julien, président de la SFMC

Pour ou contre :

  • L’enseignement de la pose de garrot

Au-delà du référentiel :

  • Attentats multisites, par le Pr Jean-Pierre Tourtier

Chef d’équipe :

  • Face à l’afflux massif de victimes, par Cdt Gauthier Delaforge

Psychologie :

  • La blessure du sauveteur en situation d’attentats, par Sylvain Goujard, AEPSP

PROFESSION SECOURISTE

Portrait :

  • Alain Rittiner, ambulancier chef des secours de Valais (Suisse)

Formation :

  • Guidelines 2015

Petites annonces / Carnet d’adresses / Bonus Web

Abonnement

Éditorial

Du possible au réel

Après des années d’entraînement et de réflexion autour des stratégies à mettre sur pied pour demeurer organisés face au chaos, les professionnels du secours et des soins d’urgence ont dû intervenir dans le cadre des pires attaques simultanées que la capitale ait connu depuis la Seconde Guerre mondiale (lire notre enquête des pages 12 à 33).À l’image du plan rouge Alpha déclenché pour la première fois ce funeste vendredi 13 novembre 2015, ces stratégies, développées et menées à Paris par des militaires, ont définitivement quitté le champ du possible pour rejoindre celui du réel.

Aurait-on pu, malgré tout, imaginer qu’en plein cœur de Paris, des brancardages soient effectués à l’aide de simples portes en bois et de barrières métalliques ? Face à ces scènes de guerre, les professionnels du secours et des soins d’urgence ont démontré un grand savoir-faire, une exceptionnelle capacité d’adaptation et un sang-froid remarquable. Il faut naturellement leur rendre hommage, sans oublier de soutenir ceux qui, aujourd’hui encore, demeurent traumatisés.

Appartenant à des corporations diverses mais animés d’une même flamme, ces acteurs ont travaillé main dans la main au profit de l’intérêt collectif.

L’heure est désormais au Retex pour parfaire encore une organisation déjà bien huilée. Le salon Secours Expo (lire des pages 8 à 11) sera, entre autres, l’occasion de débattre – en commun et dans un cadre neutre – des axes d’amélioration, en présence des ministres de l’Intérieur et de la Santé.

Nicolas Lefebvre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share
X