Marché #56 : Approvisionnement : ils ont vu venir la crise !

Ce n’est pas une révélation : les acteurs du secours et des soins d’urgence français qui ont fait face à la pandémie ont manqué d’équipements de protection. Fabricants et distributeurs ont pourtant œuvré dès les premiers instants de la crise sanitaire pour fournir les matériels nécessaires. Enquête au coeur de l’autre lutte : celle de l’approvisionnement.

Lire la suite

Marché #55 : Les transports innovants : l’âge de la roue, la fin d’un cycle?

Les acteurs du secours disposent de plusieurs vecteurs de transports innovants pour parvenir au plus vite auprès des victimes et dans les meilleures conditions sur différents terrains d’opération. Pour intervenir au cœur d’une foule dense sur des sites où les véhicules classiques ne peuvent circuler, vélos et gyropodes sont particulièrement adaptés. Ces équipements – dont certains sont dotés d’une motorisation électrique – bénéficient de surcroît d’un avantage écologique d’autant plus attractif à l’heure où les questions environnementales sont au cœur des préoccupations en matière de transport. Et quand il s’agit d’évoluer dans des milieux urbains ou outdoor marqués par des problématiques opérationnelles très disparates, motos et quads sont des engins à ne pas négliger pour des intervenants qui pourraient bientôt emprunter la voie des airs grâce aux drones à passagers…

Lire la suite

Marché #54 : Simulation, entre terre, mer et air

Les acteurs du secours et des soins d’urgence ont de tous temps eu recours à la simulation en formation. Que ce soit pour s’exercer sur terre, en mer ou dans les airs, les professionnels ont vu apparaître ces dernières années, de multiples dispositifs de simulation. Serious games, simulateurs patients, centres de simulation dédiés au sauvetage en mer ou au secours aérien : les solutions se multiplient. Objectif : approcher au plus près la réalité d’un contexte d’intervention parfois inattendu et stressant, pour savoir comment faire face le jour J, et acquérir au-delà d’un savoir-faire technique, d’autres compétences. Dans cette perspective, l’intelligence artificielle pourrait dans un avenir très proche, faire évoluer la formation. Reste à savoir jusqu’à quel point…

Lire la suite

Marché #53 : Secours animalier, en mal de reconnaissance

Chats, chiens, chevaux, vaches, serpents, sangliers… Voici un aperçu non exhaustif mais néanmoins représentatif des animaux sur lesquels les services de secours peuvent intervenir. Alors que des équipes de secours animalier ont été constituées à partir du début des années 90, les interventions sont en augmentation croissante ces dernières années. Malgré le savoir-faire des équipes et les risques spécifiques inhérents à leur spécialité, le secours animalier n’est pas reconnu au niveau national. Et la parution d’un guide national de référence ne semble pas à l’ordre du jour. Un manque de reconnaissance pour ces spécialistes qui ont su évoluer dans leurs pratiques, notamment suite au changement du statut de l’animal. Le besoin de structuration du secours animalier est patent et, à ce titre, de nombreuses évolutions sont souhaitées et attendues.

Lire la suite

Marché #52 : EPI, la fin de l’écran de fumée ?

Les équipements de protection individuelle (EPI) sont sans cesse en mouvement. Preuve en est : la Direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises (DGSCGC) a sorti récemment plusieurs référentiels consacrés à différents EPI : chaussants, casques, blousons, polos, gants, tenue de service et d’intervention (TSI). D’autres référentiels estampillés sécurité civile française – label qui a vu le jour le 4 juillet 2017 et matérialise la conformité aux standards nationaux et le respect de critères de qualité et de durabilité – suivront d’ici à la fin de l’année 2019 et courant 2020. L’autre sujet brûlant lié aux EPI ? La pollution des équipements à la suite d’une exposition aux fumées d’incendie et le risque de contamination croisée des intervenants. Et face à ce « nouveau » risque, la réponse s’organise…

Lire la suite

Marché #51 : Spéléo secours, progresser en souterrain

Agréé de sécurité civile depuis sa création en 1977, le Spéléo secours français (SSF) dispose d’une convention avec le ministre de l’Intérieur qui lui délègue le secours sous terre. Des interventions forcément hors norme en raison des contraintes inhérentes à l’environnement souterrain. Et qui peuvent s’étendre sur plusieurs heures, voire parfois plusieurs jours. Pour effectuer leurs missions, les bénévoles spéléologues disposent de tous les matériels propres à la spécialité : cordes, harnais, descendeurs, casques, éclairages, combinaisons… Sans oublier les équipements dévolus au secours qui sont, pour la plupart, conçus par les membres du SSF eux-mêmes : civière spéléo, civière flottante, civière plongée, moyens de protection hypothermique, et outils de communication spécifiques. Des matériels robustes capables de résister à la plongée dans les abîmes de la terre…

Lire la suite

Marché #50 : Hôpital déporté, la technologie médicale au pied de l’arbre

Mesure de la tension, de la glycémie, du rythme cardiaque, de la fréquence ventilatoire, de la saturation en oxygène, de l’hémoglobine… Toutes ces données biomédicales mesurées et enregistrées au départ au sein de l’hôpital constituent aujourd’hui des informations essentielles pour les acteurs du secours et des soins d’urgence extra-hospitaliers. Pour ce faire, ils ont notamment à leur disposition des multiparamétriques qui, au fil des années, se sont miniaturisés tout en proposant toujours plus de fonctionnalités avancées. Moniteurs défibrillateurs avec ECG intégré, échographe portable, vidéo laryngoscope : autant de dispositifs offrant auxintervenants d’importantes perspectives dans la prise en charge des patients. Si ces progrès techniques peuvent parfois générer de nouvelles problématiques en termes de bonnes pratiques, ils sont également source de plus-value en matière d’organisation et d’efficacité opérationnelle.

Lire la suite
Share
X