ActusSecours MagSecours Mag en ligneWeb

Congrès Urgences 2024 : il faut sauver le soldat santé

Le jeudi 6 juin 2024, la Société française de médecine d’urgence (SFMU) et Samu-urgences de France (SUdF) se sont réunis pour débattre de l’état actuel du système de santé français. 

“La situation dans nos structures d’urgences s’est nettement dégradée. Les conditions d’exercice aux urgences du fait de l’absence de disponibilité de lits d’hospitalisation sont à l’origine d’une maltraitance inégalée”, a alerté le docteur Marc Noizet, président de SUdF. D’après une étude menée par l’Inserm fin 2022 dans 92 structures d’urgences, le risque de mortalité intra-hospitalière est estimé à 39 % lorsqu’un patient âgé passe une nuit sur un brancard aux urgences. L’objectif à terme serait de rendre systématique l’appel au SAMU SAS via le 15 avant de se rendre au service des urgences. 

Les JOP 2024 représentent aussi un enjeu majeur, source de tensions. Pour l’heure, pas de solution envisagée, seulement un constat préoccupant : “Les carences que nous connaissions hier n’ont pas disparu. On n’a pas embauché massivement des médecins ou infirmiers. Il y a une anticipation mais la crise existe”, a reconnu le docteur Noizet. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share
X