ActusSecours MagSecours Mag en ligneWeb

Renforcement de la surveillance du moustique tigre durant les JOP

Le 1er mai 2024, l’agence régionale de santé (ARS) d’Île-de-France a lancé sa campagne de surveillance renforcée de la présence et de l’implantation du moustique tigre sur le territoire francilien. L’agence a annoncé faire de la lutte anti-vectorielle une de ses priorités dans le cadre des jeux olympiques et paralympiques (JOP) à venir.

Depuis le 1er janvier 2020, les départements du territoire métropolitain sont considérés comme à risque d’implantation et de développement du moustique tigre. Cette espèce nuisible pour l’Homme peut transmettre des maladies tropicales comme le zika, la dengue ou le chikungunya. Des actions de lutte anti-vectorielle sont menées par l’ARS pour empêcher la propagation de ces maladies. 

En prévision des JOP 2024, les actions des pouvoirs publics ont été renforcées, en particulier en matière de sensibilisation et de prévention des voyageurs au départ ou à l’arrivée de zones d’endémie de ces pathologies. Des mesures d’identification et de réduction des zones propices à la prolifération des moustiques seront prises à proximité des lieux de rassemblements. Les hôtels sont également sensibilisés aux risques liés à l’implantation du moustique tigre et aux bons réflexes pour s’en débarrasser. L’ARS Île-de-France et le préfet de la région ont aussi adressé un courrier de sensibilisation à l’ensemble des maires de la région Île-de-France. 

Au-delà des JOP, la campagne, qui s’accompagne de mesures de prévention et de surveillance des cas d’arboviroses diagnostiqués par les médecins, durera jusqu’au 30 novembre 2024.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share
X