ActusSecours MagSecours Mag en ligneWeb

Malaise voyageur dans le métro : un meilleur protocole pour les secours

Mardi 27 février 2024, la présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, a annoncé un changement de protocole en cas de malaise voyageur dans les transports de la RATP. Désormais, le métro ne pourra plus s’arrêter entre deux stations mais devra attendre d’être à quai. Une mesure qui faciliterait l’intervention des acteurs du secours.

« Contrairement à ce que beaucoup ont dit ce n’est pas une décision d’Île-de-France Mobilités, et encore moins de Valérie Pécresse. Tout part d’une proposition du Samu et des sapeurs-pompiers de Paris formulée à la RATP dans le courant de l’année 2023 » a déclaré au journal « Libération » Patrick Pelloux, porte-parole des médecins urgentistes de France et l’un des professionnels ayant porté cette mesure. L’objectif de ce changement ? Remplacer l’ancien protocole de prise en charge dans le métro, datant de 2007 et jugé « obsolète ».

« Dès qu’il y avait un malaise, il fallait arrêter le métro, donc toute la ligne. Cela pénalisait tout le monde. (…) Pour les secouristes, c’était aussi très compliqué d’intervenir. Les sapeurs-pompiers de Paris ou le Samu marchaient dans le tunnel du métro pour rentrer dans la rame, exfiltrer la personne, la ramener en sécurité et intervenir. On perdait un temps fou. »

Dorénavant, la prise en charge sera réalisée à la station suivante. La personne qui ne se sent pas bien sortira de la rame, seule si elle le peut, ou escortée par un ou plusieurs voyageurs. Elle rejoindra un agent de la RATP qui appellera les secours. « Par contre, si la personne est invalide, le métro restera à quai », précise Patrick Pelloux.

Ce nouveau protocole est en réalité une réplique de ce qui se fait déjà avec les TGV. Les trains ne sont plus arrêtés en pleine campagne, mais dans la gare la plus proche, ce qui permet de gagner du temps pour les patients et les acteurs du secours. « Pas besoin d’aller à Londres ou Tokyo, ce protocole est appliqué pour le métro de Lyon ou le métro de Lille. On a interrogé les collègues et ça fonctionne très bien. Valérie Pécresse essaie de récupérer ces mesures parce qu’elles fonctionnent. »

Le nouveau protocole en cas de malaises voyageurs devrait être appliqué en Île-de-France à partir du mois de juin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share
X