ActusWeb

Collision ferroviaire en Grèce

Le 28 février, en Grèce, une collision entre deux trains a fait au moins 36 morts et plus de 80 blessés. 150 pompiers et 40 ambulances ont été mobilisés pour cette opération de secours difficile.

150 pompiers et 40 ambulances ont été mobilisés sur les lieux de l’accident ferroviaire survenu près de la ville de Larissa, dans le centre du pays. Dans la nuit du mardi 28 février au mercredi 1er mars, peu avant minuit, un train de 350 passagers et un convoi de marchandises, qui se trouvaient anormalement sur la même voie, se sont heurtés frontalement. Le premier reliait Athènes à Thessalonique, dans le nord du pays et le second effectuait le trajet inverse. L’accident a fait au moins 36 morts et 85 blessés. La cause présumée de ce dysfonctionnement ? Aucun système de sécurité n’était opérationnel.

L’extraction des survivants a été particulièrement difficile pour les secours. Dans l’impact, plusieurs wagons du train de voyageurs ont déraillé. Certains, très endommagés, se sont renversés sur le côté, l’un d’entre eux a été complètement broyé, tandis que d’autres avaient pris feu, piégeant plusieurs passagers dans les flammes. « La plupart des passagers ont été mis en sécurité… L’opération pour libérer des personnes piégées se déroule dans des conditions difficiles, en raison de la gravité de la collision entre les deux trains », a déclaré le 1er mars au matin, Vassilis Varthakoyiannis, le porte-parole des pompiers grecs. Des grues et des mécaniciens ont également été déployés pour dégager les débris et soulever les wagons renversés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share
X