Publirédactionnel #62 : A propos

URGSAP : SDIS, SAMU ET SAU AU DIAPASON !

Fiches bilans dématérialisées, transmission des données-patients en temps réel, évaluation de la pratique professionnelle, interopérabilité… Le logiciel UrgSAP, développé par la société A Propos, optimise la collaboration entre les acteurs du secours au quotidien.

C’ est ce qui s’appelle un magnifique travail d’équipe. Une coopération interservices d’urgence comme il devrait en exister partout en France. Au cœur de
ce partenariat quotidien rendu possible grâce au logiciel UrgSAP : le SDIS et le SAMU de la Manche, ainsi que les services d’accueil des urgences des
hôpitaux du département. L’aventure commence en décembre 2019.

« C’est au cours du congrès des sapeurs-pompiers que nous avons rencontré la société A Propos qui est apparue comme le meilleur partenaire pour nous lancer dans la dématérialisation des fiches bilans, raconte le Lieutenant-Colonel Jean-Michel Lurton, chef d’état major au SDIS 50. Nous y
réfléchissions depuis 2013 sans grandes avancées, mais ce jour-là, la solution UrgSAP s’est imposée comme la plus révolutionnaire et la plus adaptée à nos besoins, de par la simplicité de sa prise en main, et son interopérabilité. Nos équipes ont d’ailleurs accueilli cette innovation avec enthousiasme. » Finies les fiches bilans papier, les photos de victimes envoyées par smartphones, et la transmission d’informations complémentaires par messageries instantanées. Le SDIS 50 en profite alors pour faire évoluer ses process. « Au printemps 2020, nous sommes passés à la méthode XABCDE, explique Pauline Hily, infirmière-capitaine au SSSM du SDIS 50, en charge du paramétrage d’UrgSAP. Ce fut un énorme travail mené conjointement avec les SDIS du Calvados, de l’Eure, de l’Orne et de la Seine-Maritime, et qui a permis d’établir une fiche bilan commune. Et nous en constatons clairement aujourd’hui les bénéfices pour les victimes. »

« Une évolution majeure »

De son côté, le SAMU 50 utilise l’outil numérique de régulation RRAMU (Réseau Régional de l’Aide Médicale Urgente) commun aux SAMU normands. Les SAU de la région ont chacun leur propre logiciel. Qu’à cela ne tienne : le SDIS 50, grâce à l’interopérabilité proposée par UrgSAP, va s’intégrer aux autres systèmes, notamment via la création, dans un premier temps, de fichiers PDF envoyés en temps réel. « La dématérialisation du bilan sapeurs-pompiers constitue une évolution majeure et permet d’envisager une continuité numérique de l’appel à l’admission aux urgences, en passant par la phase très importante de bilan de l’équipe engagée auprès de la victime, témoigne Hugues Parvillers qui pilote l’équipe de développement du SI des SAMU de Normandie. Le bilan numérique envoyé par les SDIS est d’ailleurs utile deux fois. En régulation d’abord, et aux urgences ensuite à travers la chaîne d’informations de l’Aide Médicale Urgente que nous construisons en région Normandie depuis 2004. » Même constat positif du côté du Dr Thomas Delomas, directeur médical du SAMU de la Manche. « Nous travaillons de pair avec nos collègues pompiers à l’intégration complète du bilan dématérialisé dans nos dossiers médicaux et à la formation des secouristes. Nous constatons un gain de temps considérable en régulation, des
bilans systématisés et évolutifs et l’avènement de la photo ! » Certes, tout n’est pas encore parfait. Mais SDIS, SAMU et SAU, accompagnés par l’équipe de la société A Propos, continuent de faire évoluer leur collaboration, rendue chaque jour plus fluide grâce à l’interopérabilité d’UrgSAP. L’avenir selon le Lieutenant Colonel Lurton ? « Foncer, paramétrer, corriger, avancer. »

UrgSAP se distingue par sa simplicité de prise en main et son interopérabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share
X