Au Royaume-Uni, des bénévoles non soignants pour administrer le vaccin anti-Covid

Depuis fin janvier à Londres, une centaine de personnes (sans qualification médicale pour la majorité) s’entraînent à manipuler une seringue. L’objectif : intégrer les bénévoles déployés dans tout le Royaume-Uni pour vacciner contre le coronavirus.

Durement frappé par la pandémie de Coronavirus avec plus de 118 000 décès, le Royaume-Uni mise sur la vaccination pour sortir de la crise. L’armée et des milliers de volontaires sont mobilisés pour effectuer les vaccins à travers le pays.

30 000 personnes sans qualification médicale seront notamment recrutées d’ici au printemps pour administrer le vaccin Pfizer/BioNTech ou AstraZeneca/Oxford, les deux vaccins autorisés pour l’heure au Royaume-Uni. Seules les personnes majeures et diplômées du secondaire pourront vacciner, après une vérification du casier judiciaire.

Après avoir suivi 15 heures de cours en ligne, des journées de formation sont organisées pour mettre en pratique les connaissances acquises par les bénévoles. Pour terminer, les volontaires seront tous immergés dans un faux centre de vaccination afin de prendre leur marque et effectueront par la suite leur premier « vrai » vaccin en étant supervisés par un professionnel de santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share
X