Comment éviter un deuxième confinement ?

Selon l’Académie nationale de médecine, la probabilité de survenue d’une deuxième vague épidémique de Covid-19 plus importante qu’en mars/avril ne peut plus être écartée. Pour éviter un deuxième confinement, l’instance établit une liste de recommandations.

Se dirige-t-on vers un deuxième confinement généralisé ou partiel en France ? Alors que certains pays ont adopté la mesure, à l’image d’Israël qui a mis en place un confinement national de trois semaines et de l’Espagne qui a imposé des restrictions à la population dans certaines zones à Madrid où l’incidence accumulée des contaminations est de 740 pour 100 000 habitants, et même de 1 300 dans certains quartiers populaires (à titre de comparaison, le taux national d’incidence en France était de 99 cas pour 100 000 habitants la semaine du 14 au 20 septembre selon Santé Publique France), l’Académie nationale de médecine recommande la mise en place en urgence de mesures visant à éviter un deuxième confinement. L’Académie prescrit les recommandations suivantes : 

– rétablir la confiance et susciter l’adhésion de la population en appuyant la communication gouvernementale sur l’avis d’un panel de citoyens permettant de s’assurer que les objectifs sont clairs, que les termes employés sont compréhensibles, que les mesures préconisées sont cohérentes et non contradictoires ;

– faire appel à la responsabilité collective de chaque citoyen, dès l’enfance, en valorisant les comportements altruistes et solidaires ;

– rappeler aux jeunes adultes la nécessité de respecter les gestes barrières avec port du masque dans tous les lieux de convivialité ou de travail, et le risque dorénavant démontré de contracter une forme grave, d’en garder des séquelles définitives, même après une forme légère, et de transmettre le virus dans leur famille, à leurs proches et à leurs collègues de travail ;

– éviter les fermetures d’établissements et privilégier les contrôles de la stricte application des mesures obligatoires, à multiplier dans tous les lieux accueillant du public : magasins, restaurants, bars, musées, salles de spectacle…

– informer sans relâche sur la nécessité de s’isoler dès l’apparition de symptômes évocateurs de la Covid-19, sans attendre le résultat du test de confirmation ;

– analyser l’utilisation actuelle de l’application StopCovid et identifier les moyens de la développer.     

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share
X