Les ARM en colère

Mercredi 5 juin, les assistants de régulation médicale (ARM) organisent une journée nationale d’action. Objectif : améliorer les conditions de travail et recruter du personnel.

Face à la dégradation de leurs conditions de travail, les ARM se mobilisent. La journée du 5 juin sera consacrée à faire émerger les difficultés qu’ils rencontrent pour exercer leur métier et faire reconnaître leur profession. Les revendications : des meilleures conditions de travail, le recrutement de nombreux ARM, la titularisation et l’accession de tous à la catégorie B de la fonction publique. L’Union nationale des assistants de régulation médicale (UNARM) qui porte la contestation estime que la profession est en sous effectif chronique et constate une dégradation de la capacité à assurer la réponse aux appels d’urgence. L’association professionnelle devrait être reçue début juin 2019 par la Direction général de l’offre des soins (DGOS).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share
X