Création de la Brigade des pompiers de l’air

La Brigade des pompiers de l’air (BPA) prend son envol. Créée le 30 août dernier par l’Armée de l’air et de l’espace (AAE), la BPA a vu le jour sur la base aérienne 120 de Cazaux (33).

Intervention des pompiers de la BAP après qu’un Rafale ait rencontré un problème hydraulique en vol.

Après une année de montée en puissance, le Commandement des forces aériennes (CFA) compte désormais une Brigade des pompiers de l’air depuis le 30 août dernier. Constituée sur la base aérienne (BA) 120 de Cazaux, cette nouvelle brigade réunit les pompiers de l’air mais également les unités Nedex (neutralisation et destruction d’explosifs) de l’Armée de l’air et de l’espace (AAE), soit 25 unités pour un total de 1 500 professionnels. Spécialistes du secours, de la gestion de crise et des situations d’urgence sont à présent réunis dans un lieu “historiquement liée au domaine de la pyrotechnie, du secours incendie et de la menace nucléaire, radiologique, biologique et chimique (NRBC)” afin de “gagner en coordination, efficacité et robustesse”, selon l’AAE. Les pompiers de l’air sont capables de conduire des interventions hautement spécialisées comme la protection incendie des aéronefs, la sécurité des installations aéroportuaires, ou encore la lutte contre les menaces NRBC. Troisième brigade de pompiers militaires, la BPA vient rejoindre la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) et le Bataillon des marins-pompiers de Marseille (BMPM).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share
X