Dragon 63 transféré en Lozère

L’hélicoptère Dragon 63 de la sécurité civile, basé à Aulnat dans le Puy-de-Dôme sera cet été sur la base saisonnière de Mende en Lozère (48). Une décision qui n’a pas manqué de susciter des inquiétudes de nombreux élus du Puy-de-Dôme.

Dragon 63 devient Dragon 48 le temps d’un été. Conséquence : le département du Puy-de-Dome ne disposera pas cet été de son hélicoptère dévolu aux missions de sécurité civile. L’information a été annoncée officiellement mercredi 24 juin par un tweet de la préfète de la Lozère. Valérie Hatsch confirme ainsi « l’arrivée du Dragon 48 le 1ᵉʳ juillet 2020 en Lozère comme l’avait assuré le DGSCGC lors d’un rendez-vous à Paris sur ce dossier ». Une décision qui a provoqué la colère de nombreux élus du Puy-de-Dôme et de l’Allier, à l’image de Claude Riboulet, président UDI du Conseil départemental de l’Allier qui a écrit au ministre de l’Intérieur une lettre, cosignée par les présidents des Conseils départementaux du Puy-de-Dôme et du Cantal. « Dans cette affaire, on peut comprendre que la Lozère ait un problème et qu’il fallait remplacer l’avion qui s’était crashé. Mais que l’on ait appris sans aucune consultation, que Dragon 63 allait migrer d’Aulnat à la Lozère, c’est inacceptable. Les besoins de Dragon 63 sur le territoire auvergnats ne sont pas une vue de l’esprit mais une réalité. Il en va de la sécurité et de la capacité d’intervention rapide pour sauver les habitants auvergnats. Depuis très longtemps, les collectivités, par le biais des SDIS, ont formé nos sapeurs-pompiers et les équipes du GRIMP pour qu’ils soient capables d’intervenir en mode aéronef et hélitreuillage. C’est ça la spécificité de Dragon 63. Hélismur n’est pas équipé pour intervenir dans des situations dites compliquées. Déshabiller Pierre pour habiller Paul est irresponsable en termes de sécurité des populations auvergnates et bourbonnaises ». Jean-Paul Dufrègne, député PCF de l’Allier s’est également insurgé sur Twitter : « Madame la Préfète de Lozère se félicite de l’arrivée de l’hélicoptère Dragon 63 dans son département et parle de Dragon 48. Scandaleux, honteux ! Véritable coup de poignard pour les urgences de l’Allier ! Qu’en pensent les Préfètes 03 et 63 ? » Ces inquiétudes ont été entendues par le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, qui a demandé à Alain Thirion, directeur général de la sécurité civile et de la gestion des crises, de se rendre à Clermont-Ferrand vendredi 26 juin pour une réunion avec les élus à la préfecture du Puy-de-Dôme. Pour l’heure, aucune solution de substitution au Dragon 63 n’a été annoncée, alors qu’en 2019, ce moyen aérien a réalisé quelque 980 missions annuelles, dont 883 pour du secours à personne. Au total ce sont 824 victimes qui ont ainsi été secourues par Dragon 63 en 2019.

_x000D_

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share
X