Smartphones : outils de détection Covid-19

Le 22 avril, l’Académie nationale de médecine a exprimé son avis favorable concernant l’utilisation des applications de détection des personnes atteintes du Coronavirus. Néanmoins, cette utilisation doit être faite sous certaines conditions.

Le 22 avril, l’Académie nationale de médecine a exprimé son avis favorable quant à l’utilisation des smartphones pour le suivi du déconfinement. Les personnes potentiellement atteintes du covid-19 pourront être détectée par Bluetooth, grâce à des applications d’intelligence artificielle telles que StopCovid. Une fois détecté, le patient testé accepterait, sur une base de volontariat, de se déclarer comme étant positif et de diffuser l’information aux utilisateurs de l’application avec qui il aurait pu être en contact. Selon l’Académie, ces applications pourraient être très efficaces pour lutter contre la propagation du virus, à conditions, entre autres :

_x000D_

    _x000D_

  • de respecter la réglementation européenne, le RGPD et les recommandations de la CNIL ;
  • _x000D_

  • de s’assurer du consentement éclairé des participants, de la confidentialité et de la préservation de l’intimité de chacun, en se tenant aux seules données indispensables à l’objectif, écartant toute autre information non pertinente ;
  • _x000D_

  • d’adapter l’ergonomie très simple du traçage aux personnes vulnérables, seniors, personnes isolées et précaires, afin d’éviter la fracture numérique, source de ségrégation et d’iniquité. Une assistance par des bénévoles ou des professionnels doit être envisagée pour permettre à certains d’adhérer en toute compréhension au traçage.
  • _x000D_

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share
X