Billet d’humeur #48 : Cyril Deharbe

“ L’urgence pré-hospitalière, l’affaire de tous ”

Depuis quelques temps, plusieurs parutions dans la presse et sur les réseaux sociaux sur la nécessité d’une prise en charge unilatérale des urgences par les sapeurs-pompiers se font de plus en plus pressantes. Chaque jour des centaines de requérants appellent les numéros d’urgence afin d’avoir une réponse à leur détresse, soit pour un conseil, soit pour déclencher des moyens humains et matériels sur place. Les ambulanciers sont formés aux gestes de secours et sont des professionnels de santé aptes à prendre en charge chaque type d’urgence. Nous répondons chaque nuit et chaque week-end à nos obligations légales de garde. Nous rencontrons régulièrement lors de nos interventions d’autres acteurs de secours et travaillons ensemble dans un seul et même but : répondre à l’urgence. Tous les acteurs du secours ont des formations et du matériel spécifique afin de répondre aux missions et au rôle de chacun. Effectivement, il existe des disparités territoriales : les associations de réponse à l’urgence établissent un tableau de gardes ambulancières et mettent à disposition les moyens dont elles disposent. Les personnes en détresse n’ont pas toujours besoin de moyens techniques lourds, ce qui peut être frustrant pour des acteurs du secours qui préféreraient mettre en œuvre leurs entraînements quotidiens et la mise en place de ces procédures, ce qui leur laisse à penser que ces missions ne sont pas de leur ressort. L’urgence est l’affaire de tous : apprenons à travailler ensemble pour une prise en charge optimum et de qualité.

 

Cyril Deharbe, vice président du Collectif ambulancier des transports sanitaires et d’urgences de France (CATSUF)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share
X