Secours Mag n°47 est disponible

Le numéro 47 de Secours Mag est à présent disponible en version papier et numérique.

Sommaire

Actualités :

  • En image
  • Toutes les actualités et les rendez-vous du secours

Focus :

  • Welcome Rescue Week
  • Le Grand Nancy Défi’b

Entretien :

  • Pr Christine Ammirati, chef du service des urgences et du Samu 80

Débat :

  • DPS : faut-il imposer un tarif encadré ?

Dossier :

  • Les mouvements de foule

Parole de victime

  • Sylvain Bazin : sauvé sur le toit du monde

Portrait :

  • Grégory Allione, le volontaire devenu président

Immersion :

  • Les ambulances de l’Orangerie

Secours du monde :

  • Indonésie : chocs dans les Célèbes

L’image venue d’ailleurs :

  • Aude : un air de déluge

CAHIER ÉQUIPEMENT

Les Innovations :

  • Toute l’actualité technique

Marché :

  • Tentes et PMA

Zoom :

  • ICOM : solutions hybrides

CAHIER DES EXPERTS

Un geste à la loupe :

  • Préparer un accouchement non programmé

Au-delà du référentiel :

  • Le syndrome de suspension

Chef d’équipe :

  • Plan NOVI : quelle place pour les AASC ?

Psychologie :

  • Contraintes psychologiques des sauveteurs héliportés

Juridique :

  • Violences : quelles réponses pour les secours ?

CAHIER SOINS D’URGENCE

Études scientifiques

Étude à la loupe :

  • Multi-victimes en milieu montagne : quelle réponse ?

Cas clinique :

  • Intoxication au GHB

Dans les coulisses :

  • SimUSanté : apprentissage, recherche et soins

Formation :

  • Résilience Check

Histoire :

  • Le Service de santé des armées

Maquillage :

  • Doigt sectionné

Edito

Au secours des sauveteurs

Après le numéro unique – le 112 – qui semble actuellement être en bonne voie, les autorités semblent vouloir s’attaquer à la protection juridique du citoyen sauveteur (lire page 8). Si, à notre connaissance, aucun sauveteur isolé n’a encore eu à subir les affres de la justice pour son intervention salvatrice, cette loi, parfois dite du « bon samaritain », est réclamée depuis longtemps par de nombreux experts. Elle aurait en effet l’avantage d’évacuer une question que se posent presque systématiquement ces sauveteurs d’un jour : « et si je faisais plus de mal que de bien ? ». La pédagogie en grande partie développée par le corps médical pendant des années consistant à ne pas démocratiser les premiers secours, n’y est d’ailleurs sans doute pas pour rien…

Désormais, la science prouve par A + B l’absolue nécessité d’agir face aux symptômes d’une mort subite. Répétons-le : au pire, masser un coeur qui bat n’a jamais tué personne, l’absence de réanimation, si ! Autre idée développée par les deux députés, auteurs de ce projet de loi : la poursuite de la formation aux premiers secours tout au long de la vie. Après la formation de base à l’école, des strates supplémentaires pourraient en effet être enseignées à chaque nouvelle étape importante de la vie (permis de conduire, entrée dans un club sportif, naissance, entrée dans le monde du travail, etc.).

Une proposition déjà mise sur la table – en 2010 ! – par le Pr Larcan et le médecin-général Henri Julien dans leur rapport voté à l’unanimité par l’Académie nationale de médecine… Quand bien même n’aboutirait-il pas à son terme, ce texte démontre que les lignes bougent et qu’une partie de la classe politique est elle aussi convaincue de l’extrême nécessité d’agir.

A notre modeste niveau, nous essayons d’apporter notre pierre à l’édifice en lançant un nouveau salon de la résilience et de l’engagement citoyen dédié au grand public (lire pages 12-13). Soutenu et porté par la quasi-intégralité des corporations du secours, des soins d’urgence et de la prévention, Secours & Vous se déroulera lors la Rescue Week du 4 au 7 avril 2019 en parallèle avec le salon professionnel Secours Expo, dont vous trouverez dans ce numéro l’affiche et le pré-programme ! Ouverture des inscriptions : le 19 novembre.

Nicolas Lefebvre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share
X