Secours Mag n°47 est disponible

Le numéro 47 de Secours Mag est à présent disponible en version papier et numérique.

Sommaire

Actualités :

  • En image
  • Toutes les actualités et les rendez-vous du secours

Focus :

  • Welcome Rescue Week
  • Le Grand Nancy Défi’b

Entretien :

  • Pr Christine Ammirati, chef du service des urgences et du Samu 80

Débat :

  • DPS : faut-il imposer un tarif encadré ?

Dossier :

  • Les mouvements de foule

Parole de victime

  • Sylvain Bazin : sauvé sur le toit du monde

Portrait :

  • Grégory Allione, le volontaire devenu président

Immersion :

  • Les ambulances de l’Orangerie

Secours du monde :

  • Indonésie : chocs dans les Célèbes

L’image venue d’ailleurs :

  • Aude : un air de déluge

CAHIER ÉQUIPEMENT

Les Innovations :

  • Toute l’actualité technique

Marché :

  • Tentes et PMA

Zoom :

  • ICOM : solutions hybrides

CAHIER DES EXPERTS

Un geste à la loupe :

  • Préparer un accouchement non programmé

Au-delà du référentiel :

  • Le syndrome de suspension

Chef d’équipe :

  • Plan NOVI : quelle place pour les AASC ?

Psychologie :

  • Contraintes psychologiques des sauveteurs héliportés

Juridique :

  • Violences : quelles réponses pour les secours ?

CAHIER SOINS D’URGENCE

Études scientifiques

Étude à la loupe :

  • Multi-victimes en milieu montagne : quelle réponse ?

Cas clinique :

  • Intoxication au GHB

Dans les coulisses :

  • SimUSanté : apprentissage, recherche et soins

Formation :

  • Résilience Check

Histoire :

  • Le Service de santé des armées

Maquillage :

  • Doigt sectionné

Edito

Au secours des sauveteurs

Après le numéro unique – le 112 – qui semble actuellement être en bonne voie, les autorités semblent vouloir s’attaquer à la protection juridique du citoyen sauveteur (lire page 8). Si, à notre connaissance, aucun sauveteur isolé n’a encore eu à subir les affres de la justice pour son intervention salvatrice, cette loi, parfois dite du “bon samaritain”, est réclamée depuis longtemps par de nombreux experts. Elle aurait en effet l’avantage d’évacuer une question que se posent presque systématiquement ces sauveteurs d’un jour : “et si je faisais plus de mal que de bien ?”. La pédagogie en grande partie développée par le corps médical pendant des années consistant à ne pas démocratiser les premiers secours, n’y est d’ailleurs sans doute pas pour rien…

Désormais, la science prouve par A + B l’absolue nécessité d’agir face aux symptômes d’une mort subite. Répétons-le : au pire, masser un coeur qui bat n’a jamais tué personne, l’absence de réanimation, si ! Autre idée développée par les deux députés, auteurs de ce projet de loi : la poursuite de la formation aux premiers secours tout au long de la vie. Après la formation de base à l’école, des strates supplémentaires pourraient en effet être enseignées à chaque nouvelle étape importante de la vie (permis de conduire, entrée dans un club sportif, naissance, entrée dans le monde du travail, etc.).

Une proposition déjà mise sur la table – en 2010 ! – par le Pr Larcan et le médecin-général Henri Julien dans leur rapport voté à l’unanimité par l’Académie nationale de médecine… Quand bien même n’aboutirait-il pas à son terme, ce texte démontre que les lignes bougent et qu’une partie de la classe politique est elle aussi convaincue de l’extrême nécessité d’agir.

A notre modeste niveau, nous essayons d’apporter notre pierre à l’édifice en lançant un nouveau salon de la résilience et de l’engagement citoyen dédié au grand public (lire pages 12-13). Soutenu et porté par la quasi-intégralité des corporations du secours, des soins d’urgence et de la prévention, Secours & Vous se déroulera lors la Rescue Week du 4 au 7 avril 2019 en parallèle avec le salon professionnel Secours Expo, dont vous trouverez dans ce numéro l’affiche et le pré-programme ! Ouverture des inscriptions : le 19 novembre.

Nicolas Lefebvre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share
X