Secours Expo 2017 : Secours Expo 2016, Intérieur, Santé… main dans la main

Avec l’inauguration commune des ministres de l’Intérieur et de la Santé, Secours Expo démontre sa capacité à fédérer au plus haut niveau. Promesse tenue pour ce salon qui entend, précisément, rassembler les acteurs du secours, des soins d’urgence et de la prévention, autour d’un seul et unique fil rouge : la victime.

Le thermomètre affiche 4 °C en ce jeudi matin dans la capitale. Si l’atmosphère à l’extérieur est fraîche, à l’intérieur du hall 5.1, où le salon Secours Expo a ouvert ses portes dès 8 heures du matin, l’ambiance est chaleureuse. La joie de se retrouver se lit sur les visages. Les poignées de main sont appuyées, les sourires enjoués. A deux pas, c’est un autre manège – plus protocolaire – qui se joue. Dans une contre-allée du parvis du Parc des Expositions de la Porte de Versailles un cortège de voitures officielles devancé par une golfette du parc fait halte devant le PC sécurité. Marisol Touraine et Bernard Cazeneuve en descendent et saluent les autorités.

 

Une image rare

A l’entrée du salon, une image rare attend l’ensemble de ces personnalités. Rouge, blanc, bleu, orange… Une multitude de couleurs nourrit la palette d’uniformes qui compose l’allée d’honneur. Devant un parterre fourni de photographes et de cameramen, les ministres découpent ensemble le ruban sous les applaudissements. Avant les discours inauguraux, Marisol Touraine et Bernard Cazeneuve échangent avec l’ensemble des acteurs représentés dans le village Organismes et institutions. Chacun présente son activité et fait valoir la raison de sa présence.
« Secours Expo est un vecteur de coordination, d’échange de savoir-faire, de pratiques différentes de métiers, commente-t-on à la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) qui exposait cette année sous la bannière Préfecture de police de Paris et Zone de défense et de sécurité sur un grand stand commun. « Dialoguer, c’est se comprendre, se comprendre, c’est s’apprécier et c’est probablement de nature à se rapprocher les uns les autres », ajoute Patrice Dallem, directeur national de l’urgence et du secourisme de la Croix-Rouge française. « ça facilite aussi la cohésion entre départements, car on se connaît et on se reconnaît », souligne Paul Franchetterre, président de la Fédération nationale de protection civile (FNPC).
« Nos membres travaillent à la fois à l’hôpital et dans les casernes de sapeurs-pompiers, rappelle Franck Pilorget, président de l’Association nationale des infirmiers de sapeurs-pompiers (ANISP). Nous étions donc particulièrement heureux de l’échange nourri et constructif que nous avons pu avoir avec nos deux ministres de tutelle. »
Forts de ces échanges, les ministres rendent un hommage appuyé à l’ensemble des acteurs du secours, des soins d’urgence et de la prévention (lire extraits des discours, pages 28-29). « Ce rassemblement prouve que les activités des services de secours et de santé sont interdépendantes », déclare la ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes. « L’une des forces de Secours Expo, c’est de réunir, de manière œcuménique, l’ensemble des acteurs du secours et des soins d’urgence, c’est-à-dire à la fois les acteurs publics et associatifs », ajoute le ministre de l’Intérieur. Alors que débute la conférence inaugurale consacrée aux attentats du 13 novembre 2015, les ministres s’éclipsent. « Vous savez, nous ne sommes absolument pas dans une posture de façade », glisse Bernard Cazeneuve en regagnant la sortie.

 

Une présidente d’honneur pour la 3e édition

Le comité organisateur de Secours Expo a le plaisir d’accueillir une nouvelle présidente d’honneur : la préfète Michèle Merli. De par son parcours (voir ci-contre) et sa fonction actuelle – présidente du Conseil national de la protection civile (CNPC) –, elle démontre une exceptionnelle capacité à fédérer les forces au profit d’une cause commune, en droite ligne avec l’objectif poursuivi par Secours Expo.

michele merli

   Michèle Merli, nouvelle présidente d’honneur du salon Secours Expo

Diplômée de l’Institut des hautes études de la Sécurité intérieure (IHESI) et de l’Institut des hautes études de la défense nationale (IHEDN) en sciences économiques (licence) et en économie politique (DESS), la préfète Michèle Merli a notamment été secrétaire générale de la Zone de défense et de sécurité de Paris entre 2001 et 2008. Elle est ensuite nommée déléguée interministérielle à la Sécurité routière et déléguée à la sécurité et à la circulation routière au ministère de l’écologie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire. En 2014, elle devient présidente du Conseil national de la protection civile (CNPC) qui réunit la plupart des Associations agréées de sécurité civile, la Fédération française des métiers de l’incendie (FFMI), la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) ainsi que la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF).

 

« Dragon 75 se présente »

Pour apprécier à sa juste valeur les démonstrations extérieures organisées sur le parvis, il fallait lever les yeux au ciel. Prise en charge d’un AVC, accident de la route avec désincarcération et motard renversé… Ces démonstrations ont été l’occasion de mettre en scène l’imbrication entre tous les maillons de la chaîne des secours. Et, cerise sur le gâteau, toutes se terminaient par une évacuation héliportée. Dragon 75 – indicatif des EC145 de la Sécurité civile – a ainsi effectué des hélitreuillages de précision au cœur d’une foule émerveillée, malgré le vent qui rendait l’opération plus technique. Une grande première dans un salon parisien  !

 

 

Découvrir et pratiquer

A l’intérieur du hall de 5 500 m2, Secours Expo vit au rythme de sa centaine d’exposants, des conférences et workshops, des démonstrations sur la place centrale, des dédicaces, et de l’expo photo. Au-delà du désormais traditionnel Défi RCP qui a cette année encore rencontré un vif succès, le comité organisateur avait, entre autres nouveautés, mit sur pied un ensemble d’ateliers pratiques. De l’accouchement à la recherche de victimes dans les décombres en passant par l’habillage des tenues NRBC et le damage control, les occasions de pratiquer ne manquaient pas.

 

 

8 709 visiteurs

Pour cette édition 2016, le salon Secours Expo stabilise le nombre de ses visiteurs (8 709 contre 8 867 en 2015) malgré des mesures contraignantes liées à l’état d’urgence et un déplacement dans les jours de la semaine. Les jeudi, vendredi et samedi (contre vendredi, samedi, dimanche l’an passé) semblent constituer le juste compromis entre les attentes des professionnels de terrain, naturellement plus disponibles le week-end, et celles des fournisseurs désireux de rencontrer plus d’acheteurs issus de l’administration et des entreprises uniquement disponibles en semaine. « Nous constatons que de nombreux visiteurs de l’année passée reviennent nous voir », remarque Laurent Facon, responsable du centre de formation des ambulanciers d’île-de-France à la Croix-Rouge. C’est un fait : les visiteurs de 2015 sont déjà des fidèles.
Autres enseignements :
• Secours Expo est bien un salon national. 61 % des visiteurs sont issus de province. 39 % seulement proviennent d’île-de-France.
• La typologie des visiteurs se décompose en trois tiers : le premier représenté par les bénévoles des associations agréées de sécurité civile, le deuxième par les acteurs institutionnels (sapeurs-pompiers, ambulanciers et Samu), le troisième par les entreprises et l’éducation nationale.

Le visiteur type de Secours Expo ? Il s’agit d’un homme (63 %) – à l’image sans doute d’une profession qui demeure très masculine malgré une certaine féminisation – qui possède au moins une responsabilité (74 %). La majorité des visiteurs (56 %) ont des projets d’achat direct lorsqu’ils franchissent les portes d’entrée et 33 % passent effectivement à l’acte pendant le salon. Autre chiffre notable : les infirmiers représentent désormais 13 % des visiteurs.
Du côté des exposants, ils se disent globalement satisfaits du compromis trouvé au niveau des jours de la semaine. Ils saluent par ailleurs la capacité fédératrice de Secours Expo, mais plébiscitent également le lieu, facile d’accès et de qualité. Enfin, ils apprécient d’exposer dans le cadre d’un salon vivant et professionnel.

 

 

Un impact médiatique

Cette année encore, la qualité du contenu développé à Secours Expo a attiré de nombreux médias nationaux parmi lesquels Le Monde, France 3, BFMTV, France Info, France Bleu, etc., sans oublier la presse professionnelle. Des messages clés ont ainsi pu être diffusés. Compte tenu des attentats de Paris et du sursaut citoyen qui a suivi, la formation du grand public faisait bien entendu partie des principales interrogations des médias. Cer­tains ont cependant également effectué des focus sur les innovations des fournisseurs, à l’image de Gérard Feldzer pour son émission Transportez-moi (sur France Info).

fédérations secours expo

Lors de la deuxième édition, la capacité fédératrice de Secours Expo a une fois de plus été saluée.

 

Cap sur 2017

Les dates de la 3e édition sont d’ores et déjà connues. Réservez vos 2, 3 et 4 février 2017, toujours à Paris, Porte de Versailles. Le comité organisateur planche sur de nouvelles innovations. Les tendances sont cependant au développement des ateliers pratiques qui ont remporté un franc succès. « Les visiteurs ne souhaitent plus seulement participer passivement à des conférences entre spécialistes. Les professionnels aiment mettre les mains dans le cambouis. Ils veulent pratiquer ! », fait-on savoir dans l’entourage de l’organisation. Que ce soit suspendu à un fil ou dans un environnement plus humide, les possibilités d’exprimer son art du secours seront donc encore démultipliées.

Christophe Alet

Les tops 5

Les conférences
1 Conférence inaugurale : les attentats du 13 novembre 2015
2 Grand témoin : Dr Patrick Pelloux
3 Sauvetage secourisme du travail, coût et atout pour l’entreprise
4 Circulaire SUAP/AMU : vers la fin de la « guerre » Rouges-Blancs ?
5 Jeunesse et secourisme : l’émergence d’une culture

Les workshops
1 Les plans de secours nombreuses victimes (NoVi)
2 Les traumatismes graves
3 La lecture de l’ECG
4 L’épuisement professionnel
5 Les gestes qui sauvent : élaborer des approches pédagogiques innovantes dans les formations courtes

Les démonstrations pratiques
1 Désincarcération d’un véhicule
2 Améliorer la prise en charge des PMR victimes d’un accident de la route
3 La sensibilisation aux gestes qui sauvent
4 Démonstration NRBC
5 Appareil de massage cardiaque Lifeline ARM

Les villages
1 Secourisme et médical
2 Formation
3 Véhicules / transports
4 équipements de protection individuelle et prévention des risques
5 Radiocommunications

 

    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share
X