Equipes médicales : vivre et survivre en interventions héliportées

En octobre, l’Entente de Valabre organise une formation pour les équipes médicales héliportées à Istres (13). Objectif : les aguerrir aux situations périlleuses qui peuvent se présenter au cours d’une intervention en vol.

La formation proposée par l’Entente de Valabre (voir encadré) est unique en son genre. Destinée aux personnels de santé, acteurs du secours et des soins d’urgence (médecins et infirmiers issus des SMUR ou des SAMU principalement), cette formation a pour finalité de confronter ces équipes à des situations périlleuses, susceptibles d’être rencontrées au cours de leurs interventions. Et ce afin de les préparer physiquement, mentalement et techniquement à ces conditions opérationnelles difficiles en milieu hostile. « Dans un hélicoptère, le pilote, le co-pilote et le mécanicien sont formés à ces situations d’urgence, mais pas l’équipe médicale, explique le Dr Mathieu Coulange, médecin hyperbare, subaquatique et maritime associé à la formation. Nous nous battons depuis longtemps pour initier cette formation et elle commence à se développer à plusieurs endroits. » 
Les principaux objectifs doivent permettre aux stagiaires :
– d’acquérir une bonne connaissance du terrain d’intervention et des compétences pour évoluer dans un environnement difficilement accessible,
– de s’adapter aux contraintes de l’intervention et du milieu, en utilisant les techniques de progression issues de la montagne et de la spéléologie, ou d’un hélicoptère par hélitreuillage,
– d’adopter un bon comportement, et savoir exercer les gestes médicaux à bord d’un hélicoptère pour une meilleure prise en charge des patients,
– d’apprendre les techniques de survie et d’évacuation d’un hélicoptère dans l’eau.

 

Un plateau technique adapté

La grande force de la formation de l’Entente est la possibilité d’accéder à un plateau technique exceptionnel. De nombreux outils de simulation et des reproductions de cabines d’hélicoptère permettent aux équipes de travailler dans des conditions de très grande sécurité, mais au plus près de la réalité opérationnelle. «  Nous disposons d’un plateau technique idéal, confirme Mathieu Coulange. L’avantage du simulateur, c’est qu’il nous permet de travailler quand on le souhaite et aussi longtemps qu’on le souhaite. Nous ne dépendons pas de la disponibilité d’un véritable hélicoptère, dont les vols sont limités dans le temps et coûtent très chers. »

 

 

Apprendre à survivre

L’un des points clés de la formation est certainement l’apprentissage des gestes et des bons comportements pour assurer la propre survie des équipes médicales, notamment en cas de crash en mer. « On a longtemps pensé que suite à un crash dans l’eau, le choc étant moins violent et donc que la traumato l’était aussi, qu’une fois que les personnels étaient dans l’eau, ça allait… Mais on sait désormais que c’est justement quand ils sont dans l’eau qu’il faut adopter des stratégies de survie, simples, mais qu’il faut connaître et mettre en pratique rapidement. Car si une équipe de secours doit venir les chercher, cela peut mettre au mieux 45 minutes, mais peut aussi prendre entre 6 et 12h! ».

Pour se former à ces techniques, la formation propose des exercices grandeur réelle, des simulations et bien entendu des mises en situation : secours en milieu périlleux, cas clinique avec mannequin, exercices en mer, technique de treuillage, etc. Car le sauveteur n’est pas un superhéros, et il doit constamment veiller à sa propre sécurité quand il porte secours aux autres.

 

 

 

L’Entente

L’Entente de Valabre réunit 14 départements et services départementaux d’incendie et de secours. Elle a pour mission de « partager, concerter et mutualiser les compétences, les moyens et les outils dans une logique de service auprès de ses partenaires fondateurs dans quatre domaines d’intervention : l’information et la prévention contre les feux de forêts, la formation aux métiers de la sécurité civile, les essais et recherches au service des opérationnels, les nouvelles technologies et géomatique ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share
X