France et Italie : l’aide aux victimes sans frontière ?

Juliette Méadel, secrétaire d’Etat chargée de l’aide aux victimes s’est rendue mercredi 22 février à Rome pour rencontrer plusieurs membres du gouvernement italien. Objectif : mieux coordonner l’aide aux victimes entre les deux pays.

Mercredi 22 février, journée europénne des victimes… L’occasion idéale pour Juliette Méadel de sortir des frontières nationales et continuer son combat pour développer l’aide aux victimes. C’est en Italie, à Rome, que la secrétaire d’Etat s’est rendue. Elle y a rencontré M. Andrea Orlando, ministre de la Justice, M. Benedetto Della Vedova, secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères et M. Vincenzo Panico, commissaire en charge de la coordination des initiatives de solidarité pour les victimes de délits mafieux et violents. 

_x000D_

L’Italie et la France ont convenu de la nécessité de poser les bases d’une initiative européenne en faveur d’une politique d’aide aux victimes interdisciplinaire, continue et mieux coordonnée. La France et l’Italie ont déclaré qu’elles entendaient rapidement signer une feuille de route pour mieux coopérer dans la prise en charge des victimes, dans la perspective de la journée européenne des victimes de terrorisme, le 10 mars 2017 à Bruxelles.

_x000D_

Source : Secrétariat d’Etat à l’aide aux victimes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share
X