De nouvelles tenues pour la SNSM

Association agréée de sécurité civile d’âge vénérable, la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM) sait cependant se renouveler. Toujours sur le pont, elle donne un nouvel exemple de sa capacité d’adaptation en fournissant de nouvelles tenues aux bénévoles des 214 stations de sauvetage françaises. Après une enquête réalisée sur le terrain, c’est le groupe Balsan qui a remporté le marché après trois ans de réflexion, d’essais et de réalisations de prototypes.

Des tenues plus confortables et ergonomiques

(c) SNSM

Conçues en Gore-Tex trois couches, les nouvelles vestes offrent plus de confort et d’aisance aux sauveteurs. Les emplacements des poches chauffe-mains, accessoires et VHF ont été positionnés pour s’adapter à la forme du nouveau gilet de sauvetage. Le col a été dessiné pour permettre le port du casque avec la capuche et éviter les infiltrations d’eau. Les zips de fermeture ont été décentrés pour faciliter l’enfilage et l’utilisation de gants.

Un travail important a été réalisé pour améliorer le repérage de jour et de nuit : dans le col, une LED textile avec batterie étanche offre aux sauveteurs différents niveaux de luminosité, très utiles pour la recherche d’homme à la mer. Un dispositif clignotant permet notamment de signaler un besoin d’assistance.

Pour conserver la chaleur en toute saison, les vestes comprennent un gilet amovible contenant une protection polaire hydrophobe. Autres nouveautés : une protection respirante pour le menton et des systèmes anti-abrasion pour protéger des embruns et des déchirures.

L’ergonomie des salopettes a également été optimisée pour l’enfilage et le serrage taille – épaules – chevilles. Les poches chauffe-mains ont été renforcées pour une meilleure protection en période hivernale.

De larges poches ont été ajoutées sur les cuisses pour le port d’accessoires comme les clés ou les gants, évitant ainsi qu’ils ne se dégradent lorsqu’ils sont mouillés. Un emplacement VHF est situé à la taille, avec un système d’anneau pour limiter le risque de perte. Les protections de genoux et fessiers, ainsi que les bas de salopettes ont été renforcés pour retarder l’usure de ces zones soumises aux frottements.

Ces équipements, très coûteux, ont pu voir le jour grâce aux donateurs particuliers sans lesquels la SNSM ne pourrait pas fonctionner. Mais c’est aussi grâce au mécène historique TOTAL que les Sauveteurs en mer ont pu obtenir ces tenues, qui les accompagneront désormais au quotidien pour plus de sécurité et de confort dans leurs missions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share
X